Menu Content/Inhalt
Goghin Version imprimable Suggérer par mail
13-06-2013

Goghin

Image

L’équipement du village de Songpelsè en eau et électricité a « fait des envieux » dans les autres villages de la grande commune de Tanghin - Dassouri, à l’ouest de la capitale. C’est ainsi qu’en mai 2012, nous avions été invités par les villageois(e)s de Taama qui désiraient nous solliciter pour la construction d’une adduction électro-solaire d’eau potable.


Les ouvrages de IAS au Burkina 

01Goghin_980.png
 


   

02Goghin.jpg
 



Le quartier de Goghin II, à Bazoulé, dans la commune de Tanghin Dassouri, est devenu un village administratif le 7 janvier 2011.Il compte un peu plus de 600 habitants.
 
Image

Le forage a été réalisé en février 2008 grâce au financement de l’ONG suisse Nouvelle Planète.Il était équipé d’une pompe Volonta, qui limitait son débit à environ 1’000 litres à l’heure.
Outre les besoins de consommation propre des habitants (boisson, toilette, cuisine), l’eau pompée par l’énergie solaire, beaucoup plus volumineuse, servira aux nombreux maraîchages (tel que celui-ci) à l’abreuvage des animaux, à la production de soumbala (condiment type Maggi artisanaux), voire à la construction (briques).
 

   

04Goghin_980.png
 

C’est l’Etat de Genève, à travers son Service de la Solidarité Internationale, qui a financé cette adduction, partie de 3 projets similaires.
Le château d’eau a été construit en automne 2012 et l’eau a été disponible à la borne-fontaine dès janvier 2013, avec quelques péripéties dues à des problèmes d’étanchéités du réservoir, résolus dès mars.


Image
Le château d’eau en construction, en novembre 2012


Image
Jacques Amewonou, Jacques Painot et Lévi Kabré durant l’opération délicate d’introduction de la pompe dans le forage


Image
Les villageois venant s’approvisionner à la borne-fontaine en mars 2013, avec leur brouette typique permettant le transport de 100 litres.


Image

De nombreux maraîchages ont déjà été abondamment alimentés en mars, avril et mai, 2013, au plus fort de la saison sèche, grâce à cette adduction toute neuve.


Image

La consommation mesurée en témoigne.



Expérience de validation pour le logiciel PVSyst

 PVsyst est un logiciel d'étude et de simulation des systèmes photovoltaïques. L’ensemble des droits d’auteur liés au logiciel PVsyst est la propriété intellectuelle de l’Université de Genève, au sein de laquelle il a été conçu.
Depuis le 1er juillet 2011, l’Université de Genève a accordé une licence exclusive et mondiale pour la distribution et le développement du logiciel Pvsyst à la Société PVsyst SA, sise à 1242 Peney - Satigny, en Suisse.
Les dirigeants de cette Société, dont le concepteur du logiciel, le physicien André Mermoud, ont pris contact avec IAS en manifestant la volonté de soutenir financièrement des projets électro-solaires.
Simultanément, ils désiraient vérifier les hypothèses du programme sur une installation réelle. Nous sommes convenus de le faire sur l’adduction de Koubri, que PVSyst subventionnait. Mais les problèmes rencontrés à Koubri (écroulement du château avant sa mise en service), nous a obligé à déplacer cet appareillage de mesure en temps réel dans le château de Goghin 2.


ImageImage

Le système de mesure dans le local technique du château de Goghin 2, et l’intérieur du boîtier
Dernière mise à jour : ( 14-06-2013 )