Menu Content/Inhalt
INEPE Version imprimable Suggérer par mail
07-08-2009
Index de l'article
INEPE
Vidéo
Deuxième étape

Énergies renouvelables à l’INEPE de Quito, en Équateur

Image
Logo de INEPE

Image
Ecuator

L’INEPE, ONG reconnue juridiquement par l’État équatorien, éduque des enfants de la maternelle au seuil de l’université. L’Institut a, dès sa création, en 1985, réalisé un travail sérieux, professionnel et étroitement ancré dans la réalité équatorienne. L’INEPE peut compter sur une équipe de professionnels des sciences de l’éducation, de la santé, des arts plastiques, de promotion populaire et de personnel communautaire, qui lui permet de développer des activités dans les domaines de l’éducation, de la formation, du développement local, de l’investigation participative et de la santé.

Le lundi matin, les enfants chantent l hymne national 

image_2_hymne.jpg
 

L’INEPE, inspiré par la démarche de Paolo Freire,  vise un développement intégral et harmonieux des enfants, jeunes et adultes en recherchant l’excellence et le bonheur des individus et de leur communauté. Espace œcuménique où est respectée la diversité ethnique, politique, linguistique, l’INEPE veut fournir à chacun de ses bénéficiaires des opportunités égales d’éducation, de travail, de santé et d’habitat. Nos partenaires principaux sur ce projet sont l’ancien directeur Patricio Raza et la nouvelle directrice Liliana Jimenez.

Image
Les petits mangent dans le comedor (la cantine)

Les bâtiments de l’INEPE se sont construits progressivement sur les hauts d’un quartier pauvre du sud de Quito (la pente du volcan Ungui)  la Dolorosa de Chilibulo, notamment grâce au travail communautaire bénévole, la « minga »  des pères et mères de famille.

Image
L’ INEPE au loin, sur les pentes du Mont Ungui

Les divers locaux de l INEPE   

image_5_batiments_G.jpg
 

L’INEPE est soutenu notamment par les réseaux espagnol Comparte et français Partage, ainsi que par les employés et retraités du CERN, regroupés dans l’association Graviton, qui ont incité IAS à collaborer avec l’Institut équatorien.

 

Installation pilote d’énergies renouvelables


Après un repérage en mai 2008, IAS a élaboré ce projet de production de chaleur et d’électricité à partir des énergies du soleil, du vent et, plus tard de la pluie. Ces systèmes de transformation d’énergies renouvelables visent non seulement à améliorer le confort des usagers mais également à propager ces techniques et de constituer un laboratoire pour leur enseignement.
Ce projet, financé principalement par le Service de Solidarité Internationale de l’État de Genève, a été réalisé en juillet 2009 par Bernard Béroud et Olivier Boros.

 

Solaire thermique


Un nouveau bâtiment appelé « Casa del Niño », était en train d’être construit, qui comprenait, dans son étage inférieur, une crèche pour les tout petits, qui risquaient d’y avoir froid, comme c’est le cas dans les maisons de cette région. Selon les indications de Sabina Balarezo, architecte équatorienne de IAS, les murs ont été isolés thermiquement avec un système sandwich, et des doubles fenêtres (baies vitrées) posées pour améliorer également l’isolation thermique tout en constituant un chauffage passif. Un plancher sera posé prochainement pour isoler le sol du froid introduit par la dalle. Sabina a donné un séminaire sur le confort thermique dans l’habitat et les mesures d’isolation appropriées.
Pour améliorer encore le confort des petits, nous avons doté ces deux pièces d’un chauffage thermo-solaire, produisant également de l’eau chaude sanitaire, installé avec une entreprise spécialisée de Quito.

Image
Chauffage solaire

Image
Au sommet de la Casa del Niño : 8 capteurs thermiques de 125 Watts (rendement 78%) et le réservoir à thermo-siphon de 900 litres

Image
Pièce pour les tout petits avec baie vitrée et radiateurs alimenté par les capteurs thermo-solaires

Image
Bernard Béroud, Sabina Balarezo et Patricio Raza devant la casa del Niño

 

Électricité solaire et éolienne

 

Systeme multi energies   

image_10_multi_energies.jpg
 
 

L’installation réalisée comprend deux sources d’énergies renouvelables : 8 panneaux photovoltaïques de 130 Watts crête et une turbine éolienne de 300 Watts.

Image
Bernard Béroud câble les panneaux solaires

Image
Les panneaux photovoltaïques surplombent le sud de Quito

Image
Olivier Boros et Rafael viennent d’assembler l’éolienne

Image
Olivier hisse l’éolienne avec l’aide Rafael et de Fernando

Image
La turbine prête à produire de l’électricité

Ces deux générateurs électriques chargent un bloc d’accumulateurs de 800 Ampères-heures à 24 Volts nom, soit près de 20 kiloWatts-heures. Ces batteries alimentent deux onduleurs de 2'500 Volts-Ampères (2'000 Watts) chacun, fournissant à l’immeuble « Tatami » et à la « Casa del Niño » un réseau 120V / 60Hz. L’énergie de ces réseaux internes est normalement d’origine renouvelable … sauf si la charge des batteries venait à être trop faible : dans ce cas, le réseau public rechargera ponctuellement les accumulateurs le temps qu’ils retrouvent une tension acceptable.

Image
Le bloc d’accumulateurs à 24 Volts

Image
Dans la centrale électrique, les régulateurs et les onduleurs

Les régulateurs de charge sont dotés d’un système affichant les tensions et courants et mesurent la quantité d’électricité transmise aux batteries (Ampères-heures).
La centrale d’électricité renouvelable est située au bas de l’immeuble Tatami (qui doit son nom à la salle de yoga qu’il abrite en plus des salles de classe), au sommet duquel se trouvent les panneaux solaires et l’éolienne.
Il est prévu de mesurer en permanence les divers paramètres électriques afin de créer une base de données avec un PC portable, fournissant des statistiques énergétiques utiles à l’enseignement des énergies renouvelables.
Il est prévu dès que possible d’ajouter une source d’énergie micro-hydraulique avec une micro- turbine alimentée par l’eau de pluie récupérée sur les toits de l’INEPE.

Image
Les régulateurs de charge avec leur connexion USB pour enregistrer les données, et le détecteur de tension de batterie limite

Image
Le tableau de distribution d’électricité renouvelable

Image
Lors de l’inauguration, le 20 juillet 2009,les directeurs Eliana Jimenez et Patricio Raza, Rafael, Bernard Béroud, Marco (l’électricien) et Fernando



Dernière mise à jour : ( 04-01-2011 )