Menu Content/Inhalt
Ayakopé Version imprimable Suggérer par mail
10-12-2007
Adduction électro-solaire d'eau à Ayakopé

00carte.jpg
 

 

Ayakopé est un village de plus de 8'000 habitants, à 10km à l'ouest de Gamé et de l'axe routier nord-sud, à près de 75 km de Lomé.

Image 

Image
une vue du marché, et de l'habitat traditionnel

Le village abrite un grand marché. A part les cultures vivrières, la population fait la culture intensive du coton, ce qui pose (en 2005) un grave problème économique aux producteurs : d'une part, le cours mondial est en chute libre et, d'autre part, l'acheteur unique togolais n'avait toujours pas payé la récolte de l'an précédent !

Image

Image
le dispensaire avec la maison de son personnel

IAS avait plusieurs projets d'aide dans ce village mais, les fonds étant insuffisants, la décision a été prise de réaliser prioritairement une adduction d'eau potable électro-solaire. Simultanément, nous avons du changer de partenaire togolais faute de fiabilité du précédent. C'est donc avec Afrique-École que nous avons collaboré avec succès. Plusieurs forages munis de pompes à main Vergnet ont été abandonnés et un seul était encore en fonction à fin 2005. L'eau potable manquait donc cruellement. Les habitants palliaient ce manque en utilisant, au péril de leur santé, l'eau de plusieurs puits à ciel ouvert, mais la plupart de ces puits tarissent déjà en janvier.

Image
le château d'eau « breveté IAS » qui avait été commandé

Notre projet était de construire un forage avec son château d'eau au centre du village (qui est au sommet d'une colline) afin de pouvoir alimenter par gravitation plusieurs bornes fontaines et, directement, le grand dispensaire ainsi que l'école primaire.

Image
on hisse les panneaux au sommet du château d'eau

Hélas, l'entreprise mandatée pour le forage n'a pas trouvé de nappe phréatique conséquente à cet endroit, et a décidé de forer en contrebas du village. C'est donc là que la château d'eau a été construit selon nos indications par nos partenaires de Afrique Ecole le mois précédent notre arrivée.

Image
on fixe le câble de suspension de la pompe

Image
Marc Hauswirth ingénieur informaticien «polyvalent», Gavoix Ayi, chef du village et Augustin Sambiani, le président de Afrique-École

Fin décembre 2005, les deux ingénieurs de IAS, Marc Hauswirth et Bernard Béroud, sont allés installer le pompage électro-solaire de la nouvelle adduction d'eau potable de Ayakopé.

Image
le contrôleur de la pompe, les vannes et compteurs dans le local technique

Le pompage a démarré le samedi 1er janvier 2006, et le lundi 3, la distribution gratuite commençait pour tester l'ensemble de l'installation. Le samedi 7 janvier, le village a fêté l'inauguration en couleurs, discours, danses et musiques. Le local technique fait simultanément office de borne fontaine avec trois sorties d'eau : une basse pour les bidons, et deux hautes pour remplir directement les bassines sur la tête des femmes, ce qui allège un peu leur corvée.

Image

 

Image
3 janvier 2006, la population commence à venir chercher l'eau potable

Image
dans le local technique du château, le fontainier distribue l'eau à la bonne hauteur

 

Image
le nouveau « chef de quartier » entouré de notables

Image
51'000 litres on été pompés les trois premiers jours

15les-enfants2.jpg
 

Les enfants devant le château d'eau lors de l'inauguration le 7 janvier 2006

Image

Dernière mise à jour : ( 26-12-2007 )