Menu Content/Inhalt
Accueil arrow IAS en bref
En bref Version imprimable Suggérer par mail
27-11-2007

L'Association «Ingénieurs & Architectes Solidaires» IAS, en bref

L’IAS a été fondée le 19 janvier 1996 à Genève, où elle a son siège.

L'IAS rassemble des ingénieur(e)s, des architectes, des étudiant(e)s et d'autres personnes s'intéressant aux technologies alternatives, douces, appropriées, avancées :

  • qui pensent que l'ensemble des habitants du Globe doivent pouvoir bénéficier du progrès technique et s'approprier ces technologies
  • et qui désirent mettre à disposition des population du Sud leur énergie et leur savoir faire dans le but de réduire les inégalités.

Les membres de l’IAS, se sentent avant tout Citoyens du Monde.

Les membres de l'IAS travaillent bénévolement dans un esprit interdisciplinaire pour :

  • concevoir et développer des nouvelles techniques et nouvelles applications adaptées aux pays en voie de développement, c'est à dire pouvant être facilement assimilée par les utilisateurs et n'introduisant pas de dépendance nouvelle par rapport aux pays industrialisés ;
  • intervenir en appui des organisations non gouvernementales, afin de résoudre les problèmes techniques qui se posent dans les projets qu'elles financent.
  • participer à des projets de recherche fondamentale et appliquée propres à l'IAS ou en collaboration;
  • sensibiliser les étudiants et diplômés aux problèmes de développement et aux technologies appropriées, en particulier dans le domaine de l'habitat, de l'énergie et de l'eau ;
  • collaborer avec d'autres associations similaires ;

L’IAS a des liens historiques avec l'École d'Ingénieurs de Genève, EIG (membre de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, HESSO), puisque ses fondateurs y enseignaient. Nombreux sont encore ses membres parmi les professeurs, les étudiants et les diplômés de cette haute école. Aujourd’hui, d’autres ingénieurs, architectes et autres personnes originaires de plusieurs pays et continents les y ont rejoint.

Chaque fois que cela est possible, l’EIG et d’autres écoles techniques sont impliquées dans les projets pris en charge par l'IAS, sous la forme de travaux de diplôme ou de projets de laboratoire. Ainsi, les étudiants et professeurs ont l'occasion d'élargir leur horizon aux problèmes de développement équilibré et de solidarité planétaire.

Cette ouverture vers de nouveaux champs d'application permettra aussi de déboucher vers la création de nouvelles entreprises, créatrices de places de travail à tous les niveaux, tant au Sud qu'au Nord.

L'IAS s'occupe aussi de la formation technique des utilisateurs, notamment pour assurer la prise en charge autonome des réalisations, l'appropriation des nouvelles techniques, le transfert de technologie.

L’IAS peut aider d’autres organisations locales, internationales, non gouvernementales, oeuvrant dans l’aide au développement :

  • à définir des projets, à les chiffrer
  • à choisir ou développer les appareils et équipements nécessaires
  • à installer ces équipements en collaboration avec les utilisateurs
  • à former les utilisateurs, ici ou là-bas, les rendre autonomes.

Quelques-unes des compétences et intérêts de l’IAS :

  • Architecture & génie civil respectueux des traditions et savoir faire locaux ;
  • Electro-solaire (photovoltaïque) assurant une indépendance énergétique ;
  • Eoliennes directes et indirectes
  • Stérilisation / pasteurisation / dessalaison de l'eau, parce l’accès à l’eau potable est un facteur essentiel de la santé publique
  • Fours solaires à haute température.

Une Association fonctionnant démocratiquement :

Chaque année, l’Assemblée Générale statutaire vote sur les rapports du (de la)président(e) et du (de la) trésorier(e) ; elle élit le comité et décide des grandes orientations.
Plusieurs autres assemblées sont convoquées durant l’année, notamment pour présenter les projets en cours et à venir. Le comité se réunit entre les assemblées chaque fois qu’une décision est à prendre.

Dernière mise à jour : ( 13-12-2007 )